Nos spectrographes

Tous les cinq de nos observatoires sont équipés de spectrographes Aquila conçu et construit par Steven Lee de AAO.

Dans un spectrographe, la lumière collectée par le télescope est subdivisée en couleurs distinctes du pour donner un spectre. Chaque spectre nous parle de la physique (dynamique) et de la chimie (quels éléments sont présents) de nos cibles astronomiques. Nous recueillons beaucoup de spectres sur plusieurs systèmes de trou noir dans notre Galaxy, successivement avec le temps, afin que nous puissions suivre la façon dont leur physique et de la chimie évolue. Dans nos spectrographes, lumière de l'objet étant étudié est séparé par longueur d'onde par un type spécial de caillebotis appelé. Volume phase holographique (VPH) caillebotis faite par la compagnie de Chris Clemens de Syzygy Optics. Une grille normale comporte un motif de lignes gravées (alternativement transparent et opaque) et la lumière passe à travers et dans une diffracte de façon claire. Un réseau VPH place a un modèle d'indice de réfraction, pas la transparence, tant que le même processus de diffraction a lieu pratiquement aucune de la lumière est perdue. Cela signifie que le débit de la lumière à travers l'instrument est donc beaucoup plus élevé. la lumière recueillies par le télescope est alimenté via une unité de guidage injection et Fibre (FIGU) faite par Shelyak Instruments, à partir de laquelle il se déplace le long des fibres en l'enceinte de spectrographe. Les spectrographes assis sur le sol de notre observatoires, sur le béton froid, à côté des piliers des télescopes.